Calendrier littéraire mars 2020

Calendrier de la rentrée littéraire 2020 : les sorties de mars

Littérature

En mars, plein phare sur les mystères de la vie, du bonheur, de l’acceptation… Après les livres parus en février 2020, voici la sélection de livres à paraître en mars 2020. Des romans « feel good », des récits poignants et des polars, lancés à la recherche de leur vérité.

1.

Né sous une bonne étoile, par Aurélie Valognes aux éditions Mazarine

Parution le 4 mars 2020

A l’école, il y a les bons élèves modèles… et puis il y a Gustave. Certes, l’enfant est un grand rêveur, mais il travaille avec acharnement. Malgré ses efforts, ses résultats ne sont pas brillants, ses professeurs le croient fainéant, sa mère est déçue… Un livre touchant et drôle, pour tous les jeunes qui manquent de confiance et même pour tous les parents de ces enfants un peu effacés qui n’ont besoin que d’un peu d’amour et de lumière pour éclore.

2.

Le pays des autres, par Leïla Slimani aux éditions Gallimard

Parution le 5 mars 2020

En 1944, Amine Belhaj, marocain, combat dans l’armée française. Il rencontre Mathilde, une jeune Alsacienne. Après la Libération, ils s’installent au Maroc à Meknès en quête d’une vie meilleure. Une saga familiale sans langue de bois, où l’auteure évoque le féminisme, le colonialisme ou encore la politique, toujours avec une grande humanité. Un roman juste et poignant sur ces cultures qui se mélangent et ces « autres » qui nous inquiètent.

3.

Ciao Bella, par Serena Giuliano aux éditions Cherche Midi

Parution le 5 mars 2020

La vie d’Anna est régit par ses peurs. Pour comprendre d’où lui viennent toutes ses angoisses et vivre au mieux sa deuxième grossesse, elle décide de consulter un psy. L’auteure évoque ici avec humour les traumatismes liés à l’enfance. A quel point peuvent-ils impacter notre vie d’adulte ? Un sujet profond traité avec légèreté et au final… Un roman bienveillant qu’on dévore avec délice.

4.

La vie qui m’attendait, par Julien Sandrel aux éditions Calmann-Levy

Parution le 6 mars 2020

Romane est médecin, hypocondriaque et un peu égarée dans sa propre vie. Et puis elle n’a jamais mis les pieds à Marseille. Pourtant, une de ses patientes affirme l’y avoir vu, en larmes, cachée « sous une perruque rousse ». Rousse, elle l’est, cachée depuis toujours sous une teinture châtain. Qui est donc ce sosie marseillais ? En quête d’elle-même et de réponses, Romane part à la rencontre de son destin. Un livre « feel good » sur la recherche du bonheur.

5.

La dame de Reykjavik, par Ragnar Jonasson aux éditions La Martinière

Parution le 7 mars 2020

L’Islande est une terre de secrets. L’inspectrice Hulda Hermannsdo´ttir, héroïne dramatique par excellence, en sait quelque chose. A la veille de sa retraite, celle qui a tout donné pour sa carrière craint le vide d’une vie sans enquêtes. Alors elle demande à son patron une requête : un dernier mystère à résoudre, celui d’un meurtre non résolu… Un polar avec un personnage principal complexe, des rebondissements exaltants, une part savamment dosé de noirceur ; bref du bon frisson.

6.

La femme au manteau violet, par Clarisse Sabard aux éditions Charleston

Parution le 17 mars 2020

Jo a eu décision impensable à prendre. Un anévrisme dans son cerveau risque à tout moment de rompre, faut-il l’opérer ou se laisser vivre avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête ? La réponse, elle va la rechercher au coeur d’un autre mystère, celui qui torture son grand-père depuis tant d’années… Un doux entremêlement d’époques et de vies qui interroge la mère (réelle ou imaginaire) qui sommeille en nous.

7.

L’extraordinaire Marcel, par Carole Deschamps aux éditions Flammarion

Parution le 18 mars 2020

La famille de Carole et Sylvain a quelque chose en plus : un chromosome qui rend leur fils, Marcel, « différent ». Lorsqu’ils apprennent la nouvelle, à sa naissance, ils sont d’abord effondrés. Et puis le petit Marcel va leur montrer que la vie peut-être belle, même lorsqu’on a un handicap. Avec simplicité, franchise et tendresse, cette maman d’un petit garçon hors de l’ordinaire raconte la trisomie. Un témoignage touchant, autant que ce petit garçon plein de vie qui ne demande qu’à donner et recevoir l’amour.

8.

Banditi par Antoine Albertini Deschamps aux éditions J.C Lattès

Parution le 18 mars 2020

Mai 2019, plongeon au coeur de l’île de Beauté, l’authentique, alors que le dernier parrain corse vient de mourir d’une bête piqûre d’abeille. Chargé par un ancien militant nationaliste de retrouver la trace de son oncle disparu, un vieillard sans histoire, le héro (plutôt anti-héro), détective privé sans ambition déterre cadavres et secrets. Dans une Corse en pleine crise des déchets, l’auteur nous offre le polar idéal, entre compromissions, manipulations d’émissaires du gouvernement et quête éperdue d’une femme aimée.

9.

10.

Et puis au pire, on s’aimera, par Thierry Cohen aux éditions Plon

Parution le 19 mars 2020

Sur le papier, cet ouvrage a tout d’un roman d’amour un peu cliché. Une instigatrice désespérément seule et que son patron rêve de pousser vers la sortie, un admirateur secret et romantique, une bande de copines trop enthousiastes… Bref, sur le papier Alice est à deux doigts de rencontrer l’amour rêvé. Sauf qu’il ne s’agit là que de chimères et le rêve ne va pas tarder à se transformer en cauchemar.

11.

L’énigme de la Chambre 622, par Joël Dicker aux éditions de Fallois / Paris

Parution le 25 mars 2020

Que s’est-il passé une nuit de décembre, dans la chambre 622 du Palace de Verbier, dans les Alpes suisses ? Des années après le drame – un meurtre – un écrivain vient séjourner dans cette fameuse chambre et se retrouve malgré lui plongé au coeur d’une affaire non résolue. Une quête sombre et haletante, sur fond de triangle amoureux, jeux de pouvoir, trahisons et jalousies… Du genre de roman qu’on ne veut plus poser, une fois entamé.

12.

Nos résiliences, par Agnès Martin-Lugand aux éditions Michel Lafond

Parution le 26 mars 2020

La résilience et l’espoir qui lui fait écho, l’art de résister aux traumatismes de la vie, est un sujet auquel Agnès Martin-Lugand tient. On le retrouvait déjà dans son roman Les gens heureux lisent et boivent du café. A propos des résiliences de ce nouveau livre, l’auteure écrit sur ses réseaux sociaux : « Après de longs mois où j’ai été happée par l’écriture (…) Je suis émue et si heureuse de vous annoncer qu’elles seront bientôt à vous. »
A votre avis, un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

Clotilde Boudet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s