Le coup de coeur de la semaine : Flash, par Charles Duchaussois

Littérature

Il y a des ouvrages qui marquent plus que d’autres. La rédaction de Bananaspeak a décidé de vous présenter, chaque semaine, l’un de ces livres rares, puissants, impossibles à oublier. Aujourd’hui, on vous parle du roman autobiographique Flash ou le Grand Voyage, une ode à la décadence.

Avec Flash ou le Grand Voyage, un premier (et seul) roman dans lequel il relate sa vie, Charles Duchaussois fait pénétrer le lecteur dans le labyrinthe complexe et exaltant d’une âme à la dérive.

Rentré à HEC avec pour projet de devenir expert comptable, le jeune Charles Duchaussois né en 1940 dans le Loiret, lassé de la région parisienne, plaque tout pour se rendre dans le sud. Il y vit de petits larcins à une époque où le mouvement hippie commence à s’ancrer dans les esprits rêveurs de la jeunesse française.

Un roman d’aventures par excellence

En 1969, après de petits séjours en prison, le jeune homme s’évade. Ce qu’il cherche ? Comme beaucoup de ses contemporains : la liberté ! C’est le début pour lui d’un incroyable périple, le premier chapitre de son propre roman d’aventures.

De Marseille aux montagnes du Maroc en passant par les campagnes asiatiques, Charles a, pendant un an, navigué à bord du très instable wagon de la drogue et vécu des expériences hors du commun. Avide d’ouvrir toutes les portes jusqu’ici fermées de sa conscience, l’intrépide vagabond a été jusqu’à Katmandou, où sa rencontre avec le LSD changera à jamais sa vie.

Auteur ou anti-héros ?

Ce récit, capable de nous tirer des larmes, des sourires et des frissons, Charles Duchaussois n’en ai pas vraiment l’auteur, plutôt le personne principal. Un anti-héros égaré, avide d’explorations, capable des plus grands exploits comme des pires échecs. Dirigé par une seule boussole : son désir de vivre, pleinement, quitte à s’égarer en chemin.

Cette histoire, son histoire, il l’enregistrera à son retour en France, sur 18 bandes magnétiques, qu’il enverra aux éditions Fayard en 1970. Un an plus tard, l’autobiographie romancé est publiée. Ce road book pas comme les autres est un succès.

Un livre qui donne le tournis et montre, à travers une écriture brutale, la réalité de la drogue dans ce qu’elle a de plus dérangeant et décadent… Une aventure aux tréfonds de l’esprit humain, dans les ténèbres et les lumières psychédéliques des « paradis artificiels » dont parlait si bien l’autre Charles.

Clotilde Boudet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s